Profitons de cette saison festivalière

Eva Roque, journaliste France Inter et C l'Hebdo sur France 5



Aux premiers jours de l’été, l’onde est revenue… Une onde humaine chaloupant devant les scènes des festivals.


Une onde physique, spirituelle, culturelle. Comme un ressac dont chaque oscillation confère au plaisir.


Une onde musicale provocatrice de frissons, qui tout à coup métamorphose chaque pore de notre peau en détecteur d’émotions.


Une onde sur laquelle s’égrènent nos souvenirs, ceux que nous aimerions partager et qui pourtant ne sont propres qu’à chacun de nous.


Un festival, c’est une onde construite d’instantanés, de photographies de moments uniques.


Se remémorer les notes de ce trio un soir de juillet sur la scène de Jazz à Juan devant l’Estérel embrasé par les incendies de l’été. Sourire en repensant à cette boue collée aux chaussures piétinant les allées de la petite île de Samois pendant que les guitares d’un jazz manouche endiablé dansaient à l’unisson. Sentir encore ce vent chaud sous une tonnelle devant un duo piano-contrebasse en plein cœur des vignes de Châteauneuf-du-Pape… À chacun son chapelet de souvenirs.


Les festivals sont nés pour nous unir en un même lieu, en un même moment. Hic et nunc. Qu’importe le genre, qu’importe nos âges, ici seuls le plaisir, le partage, la culture, l’ouverture aux autres deviennent nos dénominateurs communs. Profitons. Profitons de cette saison festivalière. Ensemble.